Musées - les réfèrents sur Comines Warneton





Aller au contenu

Menu principal :




  1. Plugstreet 14-18 experience
  2. Musée de la rubanerie cominoise
  3. Pionier Blockhaus 14-18
  4. Musée de la brasserie
  5. Société d’histoire de Comines-Warneton et de la région
  6. Musée rural de la menuiserie d’autrefois
  7. Musée du téléphone
     

  • Plugstreet 14-18 experience
Le Centre d’interprétation « Plugstreet 14-18 experience » est implanté  près du Mémorial britannique de Ploegsteert. Sa structure semi  souterraine recouverte d’un tapis végétal naturel est surmontée d’une  élégante pyramide de verre.
Sa conception architecturale s’intègre harmonieusement dans un espace boisé.
« Plugstreet 14-18 experience » s’ouvre sur un espace scénographique de  quelque 400 m2 dont l’équipement technologique favorise l’interaction.
La scénographie illustre de manière didactique la dimension  internationale du conflit 14-18 mais également ses répercussions dans la  région de Comines-Warneton ravagée par quatre années de combats  meurtriers et de privations.
De nombreuses photographies issues de collections privées suscitent une  attention particulière. Elles relatent la cohabitation souvent difficile  des civils et des forces armées :  à l’Est, Comines est une garnison  allemande; à l’Ouest, Ploegsteert est aux mains des forces britanniques  et Warneton est littéralement traversée par la ligne de front.
Ainsi « Plugstreet 14-18 experience » permet de mieux cerner la  spécificité de notre territoire en 14-18. Le Centre d’interprétation  propose une vision émouvante et inédite de la tragédie qui frappa  durement la zone la plus méridionale du Saillant d’Ypres.

rue de Messines, 156 - 7782 Ploegsteert +32(0)56 484 000
info@rememberplugstreet.com

  • Musée de la rubanerie cominoise
Un musée vivant et unique…
Garant d’une tradition textile ininterrompue sur le sol cominois depuis  plus de 850 ans, le Musée de la Rubanerie cominoise vous invite à percer  tous les secrets du tissage, de sa mise en œuvre traditionnelle aux  réalisations selon le procédé jacquard, en passant par la fabuleuse  histoire de la fermeture à glissière et le tressage sous toutes ses  coutures.
Autour d’une trentaine de métiers tous en état de marche, venez  explorer, en compagnie de rubaniers chevronnés et de passionnés, un  patrimoine unique en son genre et découvrez les perles folkloriques de  son héritage immatériel toujours vivace ! Un must…

rue des Arts 3 - 7780 Comines (Belgique)+32(0)56 58 77 68
larubanerie@yahoo.fr

  • Pionier Blockhaus 14-18
Le blockhaus « Pionier 14-18 » est un  ouvrage bétonné d’artillerie d’un seul niveau. Il se compose de trois  pièces assez exiguës reliées par d’étroits couloirs.
Une scénographie réalisée avec soin met  en lumière une intéressante collection d’objets, d’outils et  d’instruments divers utilisés par les Pionniers. Quelques photographies  évoquent les meurtrissures que Comines a subies en 14-18.
Il fut édifié par les soldats allemands  du génie en 1917, au centre de la ville et fait partie d’un réseau de  blockhaus construits entre autres par les Pionniers allemands dans le  secteur de la vallée de la Lys, à proximité immédiate du front.
Les missions de ces Pionniers sont comparables à celle des Engineers britanniques  et des soldats du Génie belge. Ces unités spécialisées établissent et  assurent le maintien des communications, fortifient leurs propres lignes  de défense, aménagent dépôts et ateliers de campagne et détruisent les  positions ennemies.
Elles expérimentent et utilisent de nouvelles armes :
lance-flammes, mortiers de tranchées, gaz...
Les Pionniers sont également à l’origine de la création des bataillons d’assaut : les Sturmpioniere.
Ces unités pionnières allemandes sont présentes durant les quatre années de la Grande Guerre à Comines.
Comité de la Bataille du Canal Rue des Arts - 7780 Comines
+32(0)56 55 80 81 +33(0)6 81 20 51 16
f.maekelberg@belgacom.net

  • Musée de la brasserie
Le musée de la brasserie s’inscrit dans  un environnement bucolique en bordure de la Lys, à Warneton. Il est le  témoin d’un savoir-faire qui anima la « Brasserie La Poste » durant  trois générations.  Si l’activité brassicole s’est arrêtée en 1976, la  magie des lieux opère toujours : beauté des cuivres, ingéniosité des  installations, appareillage d’origine...
Les  différents niveaux du musée retracent les étapes de fabrication de la  bière : brassage, ébullition, refroidissement, fermentation...
La « Brasserie La Poste » entame sa  production en 1857. Curieusement, son fondateur Hector Van Windekens  n’est pas brasseur... mais percepteur des postes. Bien vite, il acquiert  les secrets du métier qu’il transmet à son fils Henri. Celui-ci, ayant  suivi une formation d’ingénieur brasseur à l’Institut supérieur des  fermentations de Gand, exercera son savoir-faire dès 1903.
La production est écoulée dans quelque  40 cafés dont la famille est propriétaire. Malheureusement, la guerre  1914-18 dévaste toute la région. Tout est à refaire...
La nouvelle brasserie est agrandie, elle empiète sur une ruelle qui longe les murs de l’ancienne abbaye.
En 1943, Joseph, le petit-fils d’Hector,  se lance dans la production de bière à basse fermentation et poursuit  son activité jusqu’en 1976. Peu de temps après, il cède sa « Brasserie  La Poste » à la Société d’histoire de Comines-Warneton en souhaitant que  son univers familier devienne un musée.
Son voeu se réalisera car la ville procédera aux travaux de rénovation  et à la préservation du matériel brassicole. Le musée de la brasserie  accueillera ses premiers visiteurs en 2009 en présence de Joseph, le  dernier brasseur.
Rue Pierre Desimpel, 11 - 7784 Warneton +32(0)56 55 56 00
ot.comines@gmail.com

  • Société d’histoire de Comines-Warneton et de la région
Enrichir la mémoire collective de la région et l’offrir à tous , telle est la mission de la Société d’histoire de Comines-Warneton et de la région.
Ses locaux aux finalités bien définies sont situés dans l’ancien hôtel de ville de Warneton.
Son musée d’histoire
Une cinquantaine de diapositives grand format présentent un aperçu cartographique et iconographique de la région avant 1914. Elles constituent une très intéressante entrée en matière.
Son musée d’archéologie
Ses vitrines illustrent le bilan archéologique de différentes fouilles effectuées dans la région. Une défense de mammouth, une molaire de rhinocéros laineux et des vestiges néolithiques y côtoient des découvertes gallo-romaines. Les résultats des fouilles de l’ancienne église de Warneton et de la motte castrale de Warneton nous transportent au Moyen Age. D’autres objets évoquent la première guerre mondiale qui toucha si durement Comines-Warneton.
Son centre de documentation et sa bibliothèque
Plus de 150 000 volumes y sont regroupés : ouvrages divers, catalogues de journaux, cartes postales, photos anciennes et récentes, fonds généalogique, faire-part mortuaires...
Ces fonds sont minutieusement triés et répertoriés facilitant ainsi la recherche et la consultation de documents.
Mentionnons également les volumes « Mémoire Société d’histoire de Comines-Warneton et de sa région » publiés annuellement depuis 1971.
La salle de lecture
Toute l’aide à la recherche y est disponible ainsi que l’ensemble des registres paroissiaux des communes riveraines de la Lys et des tables générales d’état civil de Comines-Warneton de 1796 à 1977.
Étudiants, amateurs d’histoire locale, généalogistes y trouvent de précieux outils de recherche : inventaires, répertoires, fichiers informatisés...
Place de l’Abbaye - 7784 Warneton+32(0)56 55 79 66
info@shcwr.org

  • Musée rural de la menuiserie d’autrefois
Visiter ce petit musée situé à Ploegsteert, c’est ressentir l’âme du bois, le monde des essences et des odeurs, c’est se familiariser avec un vocabulaire subtil : briqueballe, herminette, colombe, riflarde...
C’est se plonger dans une panoplie de 1001 outils que des mains expertes ont maniés avec amour et dextérité.
« Quand je serai pensionné, je ferai un musée », c’est ce que Marcel Leplat se plaisait à répéter. Il a tenu parole ! En 2005, l’atelier de menuiserie de Marcel devient un musée où sont exposés l’outillage familial et celui de généreux donateurs.
L’atelier de menuiserie a bien évolué depuis sa création en 1890 par Hector, le grand-père de Marcel, spécialisé dans la construction et la pose de charpentes.
La première guerre mondiale suspend l’activité... À l’issue de celle-ci et avec l’aide de son fils Fernand, l’entreprise se développe et diversifie ses réalisations : portes, châssis et même cercueils ! Ensuite, Fernand comprend que la survie de l’activité familiale nécessite un matériel plus performant : raboteuse dégauchisseuse, scie à ruban... En 1958, un nouvel atelier remplace le précédent. Les commandes affluent.
En 1969, Marcel prend le relais. Le travail ne manque pas cependant la concurrence impose un démarchage accru. Il s’oriente alors vers l’équipement de cuisine et devient concessionnaire d’un fabricant connu.
Quand l’heure de la retraite sonne, Marcel aménage son cher musée où l’on peut également découvrir une collection de cartes postales de Ploegsteert et de ses environs avant et après 1914-18.
Rue de Messines, 79 - 7782 Ploegsteert +32(0)56 58 88 94

  • Musée du téléphone
Voici un musée pour le moins original puisqu’il a pour enseigne le « Café de l’hôtel de ville » en plein cœur de Warneton. Les vitrines de l’estaminet abritent environ 200 appareils téléphoniques dont le plus ancien remonte à 1878.
Daniel Castryck est très fier de cette collection de quelque 500 « ancêtres » le plus souvent dénichés dans des brocantes. Il est même l’heureux propriétaire d’un standard téléphonique. Il n’a pas hésité à se rendre à l’étranger pour découvrir quelques perles rares. Certaines sont de véritables bijoux tel un appareil de 1905 doré à l’or fin, ou tel autre de style art nouveau...
La passion de ce collectionneur est manifeste et son verbe intarissable agrémente la visite d’une foule d’anecdotes fort plaisantes.
Place de l’Abbaye, 1 - 7784 Warneton +32(0)56 55 73 74
mountche.daniel@skynet.be

Retourner au contenu | Retourner au menu